Images aléatoire

Blue Flower

Os et articulations

La nécrose de la tête du fémur

ncrose tte fmorale2


C’est une maladie de l’articulation de la hanche entrainant une malformation de la tête du fémur

Elle touche principalement les chiens de petites races

 

Elle a pour origine un défaut vasculaire de la tête du femur, qui entraîne sa nécrose

Le cartilage se trouve alors fissuré et déformé, entraînant une inflammation et de l’arthrose responsables de la boiterie et de la douleur

L'arthrose

Arthrose chez les animaux de compagnie

L'arthrose est une dégradation des articulations. C'est une maladie caractérisée par un processus dégénératif complexe touchant le cartilage articulaire. Cette destruction progressive du cartilage peut avoir deux causes :

-le vieillissement cartilagineux qui touche les animaux âgés

- une mécanique articulaire déficiente. Des animaux très jeunes peuvent alors être touchés. Un animal de 6 mois peut déjà présenter les premiers signes d'arthrose, notamment lors de dysplasie de la hanche ou lors de dysplasie du coude. L'origine de l'anomalie mécanique devra alors être traitéé chirurgicalement.

Ces anomalies sont à l'origine des contraintes mécaniques anormales sur le cartilage articulaire. Il s'agit presque toujours de défaut d'axe des os composant l'articulation. Les contraintes ne sont plus réparties de façon homogène, une zone du cartilage se trouve alors régulièrement soumise à une pression excessive, et dégénère précocement. Ces conditions anormales sont rencontrées lors de dysplasie du coude ou lors de dysplasie de la hanche.

L'arthrose n'évolue pas de façon linéaire: elle peut s'aggraver rapidement pendant plusieurs semaines à plusieurs mois, puis devenir indolore à d'autres périodes, alors même que l'articulation est très détériorée sur les radios. Cela provient du fait que la poussée d'arthrose traduit un ramollissement puis une destruction de la surface du cartilage, avec production de débris. Au début, l'épaisseur du cartilage est conservée et les radios ne montrent que peu de lésion. Les débris et les enzymes de dégradation libérés sont très irritants pour les enveloppes articulaires, qui fabriquent alors une grande quantité de liquide synovial. La réparation, lente, ne peut y faire face. La poussée douloureuse se prolonge. L'évolution se fait ainsi en une succession de poussées douloureuses séparées par des intervalles de rémission de plus en plus courts. Au stade de l'ulcération cartilagineuse, une zone d'os est à nu, les douleurs sont alors permanentes.

Les poussées d'arthrose ne sont pas systématiquement douloureuses, certains animaux étant parfaitement asymptomatiques. Leur arthrose est alors découverte à un stade avancé. C'est le cas lors de rupture du ligament croisé antérieur. Cette lésion ligamentaire est rapidement génératrice d'arthrose chez le chien, mais avec assez peu de signes cliniques.

Comment savoir si son animal souffre d'arthrose ?

L'évolution de la maladie peut être divisée en 3 stades.

stade I : apparition progressive d'une "raideur matinale" ou "boiterie à froid". Après quelques minutes de marche, la boiterie disparaît. Au fur et à mesure, cette période de raideur se prolonge. Ces signes sont souvent exacerbés par le temps humide ou une activité physique excessive (course, longue promenade, partie de chasse ...)

genou arthrose

stade II : c'est l'apparition d'une douleur quasi permanente.

La marche peut être très pénible, engendrant boiterie et gonflement articulaire. La simple palpation de l'articulation est très douloureuse. Ce stade est le plus douloureux car le plus inflammatoire.

stade III : dernier stade de la maladie, il se rencontre dans les arthroses anciennes. La mobilité articulaire est réduite. La douleur ressentie par le chien semble moins vive, mais certains mouvements deviennent impossibles. L'activité physique devient difficile.

ncrose tte fmorale2

La dysplasie de la hanche

La dypslasie de la hanche

A retenir :

La dysplasie de la hanche est un développement anormal des articulations des hanches et repose généralement sur une base génétique

Un arsenal thérapeutique est disponible afin de gérer temporairement la douleur associée aux articulations des hanches. La chirurgie est néanmoins souvent nécessaire

 

Introduction

· La dysplasie coxo-fémorale (dysplasie de la hanche) est due à un développement anormal de la hanche lors de la croissance. La tête fémorale et le cotyle ne s’articulent pas correctement. La dysplasie de la hanche engendre une laxité de l’articulation de la hanche. La tête fémorale et le cotyle (cavité articulaire) se déforment en s’aplatissant. De l’arthrose apparait sur l’articulation et est source de douleurs.

· L’hérédité est un facteur majeur de dysplasie. Il peut arriver que les parents soient néanmoins indemnes de dysplasie, mais ils possèdent alors tout de même des gênes de la maladie

· Les chiens montrent les signes de dysplasie de la hanche dès l’âge de 4 mois, mais le diagnostic est plus souvent réalisé vers 8 à 12 mois. Un diagnostic peut être porté vers l'âge de 6 mois.

· L’intolérance à l’exercice, une démarche chaloupée, les sauts de lapin, la difficulté à se lever après un repos, une boiterie sur un postérieur, et parfois des cris de douleur sont des signes évocateurs caractéristiques

Traitements.


· Une multitude de médicaments, notamment les anti-inflammatoires, est disponible pour le traitement symptomatique des douleurs. Si les médicaments administrés sont inefficaces, la chirurgie sera alors nécessaire

· Des interventions différentes peuvent être proposées