img3.jpg

Les maladies infectieuses

Les maladies infectieuses du CHIEN

Vacciner son chien, c'est le protéger contre les maladies virales et certaines maladies bactériennes qui présentent un risque pour sa santé.

  • La Maladie de Carré est très contagieuse et toujours d'actualité. La mortalité est très importante.
    Elle peut être à l'origine de fièvre, troubles respiratoires, digestifs, oculaires, cutanés ou nerveux.
    Les chiens qui guérissent peuvent garder de graves séquelles
  • L'Hépatite de Rubarth est une maladie grave du foie.
    Elle se traduit par une forte fièvre, une gastro-entérite avec parfois une atteinte des yeux.
  • La Parvovirose est très contagieuse. Un chien non protégé peut l'attraper en reniflant les déjections d'un animal malade.
    Les symptômes sont violents : abattement, perte d'appétit, vomissemements violents et diarrhée.
  • La Rage est une maladie mortelle transmissible à l'homme. Elle fait donc l'objet d'une surveillance sanitaire stricte.
    Vacciner son chien contre la rage est obligatoire en France métropolitaine pour les séjours dans des pensions, des campings ou des centres de vacances. La vaccination est obligatoire pour la Corse, les départements d'Outre-mer et de nombreux pays étrangers.
  • La Toux de Chenil est une trachéo-bronchite contagieuse. Elle touche surtout les chiens vivant en effectifs (élevages, chenils, pensions...).
    Elle est due à l'association de plusieurs agents pathogènes, dont le virus Parainfluenza.
  • La Leptospirose. Les leptospires sont des bactéries retrouvées dans les zones humides telles que les marécages, les étangs ou les mares. Elles sont transmises par simple contact cutané.
    Les chiens malades présentent une gastro-entérite hémorragique et une jaunisse, parfois compliqués d'atteinte des reins, du coeur et du système nerveux.

Cas de rage

Ministère de l’Agriculture, Ministère du Travail,
de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité de l’Emploi et de la Santé
et de l’Aménagement du Territoire
Direction générale de l’Alimentation Direction générale de la Santé

Paris, le 12 août 2011


COMMUNIQUÉ DE PRESSE


Un cas de rage sur un chien rapporté du Maroc en Vendée
Recommandations pour l'importation d'animaux en France et en Europe
Un cas de rage diagnostiqué récemment en Vendée sur un chiot rapporté illégalement du Maroc
rappelle à l’ensemble des voyageurs que cette maladie mortelle transmissible à l'homme est encore
présente dans de nombreux pays.


Les ministères en charge de l'Agriculture et de la Santé rappellent qu'il est interdit de ramener
en France ou en Europe un animal ne satisfaisant pas aux exigences sanitaires françaises et
européennes.


Les conséquences de telles négligences sont importantes : le cas de Vendée a d’ores et déjà entraîné
la mise sous surveillance vétérinaire et l'euthanasie de plusieurs animaux et huit personnes ont été
placées sous traitement antirabique à titre préventif.


La confirmation d’un cas de rage chez un animal conduit à des mesures lourdes tant pour les
personnes que pour les animaux ayant été en contact avec l’animal enragé.


Au cours des dix dernières années, neuf cas de rage ont été diagnostiqués chez des chiens en
France. Chacun de ces cas était directement ou indirectement lié à l’importation irrégulière d’un chien
en provenance d’un pays où sévit cette maladie.
Pour être légalement importés en France à partir de pays extérieurs à l’Union européenne, les
carnivores domestiques accompagnant les voyageurs doivent être correctement identifiés,
valablement vaccinés contre la rage et répondre aux exigences sanitaires qui sont fixées selon
les pays et disponibles auprès des ambassades ou sur le site Internet du ministère en charge
de l’agriculture.
En cas de morsure par un chien, un chat ou tout autre carnivore, il faut immédiatement nettoyer la
plaie avec de l’eau et du savon, rincer abondamment et appliquer une solution antiseptique.
Il est indispensable que tout chien ou chat ou autre carnivore ayant mordu ou griffé une personne, soit
présenté à un vétérinaire dans les 24 heures suivant la blessure et de consulter rapidement un
médecin, qui pourra, selon le contexte, orienter la personne mordue vers un centre antirabique.
Recommandations aux voyageurs :
En plus de l’identification et de la vaccination, les carnivores domestiques doivent avoir subi
un titrage satisfaisant des anticorps antirabiques (examen à effectuer en laboratoire agréé afin de
s’assurer de l’efficacité de la vaccination contre la rage. Cet examen nécessite une prise de sang
effectuée au moins 30 jours après la vaccination et au moins 3 mois avant l’importation). Certains
pays extérieurs à l’Union européenne sont dispensés du titrage des anticorps antirabiques(1).
(1)
http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/imp-cpgnie060111.pdf
L'animal doit aussi être accompagné du certificat sanitaire original établi par un vétérinaire
officiel du pays de provenance (ou du passeport pour animal de compagnie pour les animaux
originaires de l’Union européenne). Ce certificat doit être accompagné des justificatifs de vaccination
contre la rage.
Recommandations en cas de morsure :
La rage est transmissible par morsure, léchage de peau lésée ou griffure par un animal enragé
pendant toute la période d’excrétion du virus chez l’animal, soit 15 jours avant l’apparition des signes
de la maladie.
Il convient de souligner l’efficacité du traitement préventif post exposition de la rage humaine, s’il est
administré avant l’apparition des symptômes.
D'une manière générale, il importe de rappeler les recommandations suivantes
- en cas de morsure par un chien, un chat ou tout autre carnivore, il faut immédiatement
nettoyer la plaie avec de l’eau et du savon, rincer abondamment et appliquer une solution
antiseptique. Il est indispensable de consulter rapidement un médecin, qui pourra selon le contexte
orienter la personne mordue vers un centre antirabique ;
- tout chien ou chat ou autre carnivore ayant mordu ou griffé une personne, doit être présenté à
un vétérinaire par son propriétaire dans les 24 heures suivant la blessure. L’animal fait l’objet d’une
surveillance sanitaire par le vétérinaire pendant 15 jours ;
- il ne faut pas manipuler les animaux sauvages ou errants surtout lorsqu’ils sont trouvés malades ou
blessés.
Pour en savoir plus :
Site Internet du ministère de l’agriculture
http://agriculture.gouv.fr/sections/thematiques/sante-protection-animaux/animaux-de-compagnie/transport
http://agriculture.gouv.fr/sections/magazine/dossiers/cas-rage-animale/recommandations-aux/view
Site Internet du ministère de la santé
http://www.sante.gouv.fr/rage.html
Site Internet de la Commission européenne :
http://www.one-health.eu/ee/index.php/fr/page/je_suis_un_voyageur/
Contacts presse
Ministère de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire –Tel : 01 49 55 60 11
Ministère du travail, de l’emploi et de la santé – DGS - Tel : 01 40 56 42 43 / 52 62